Publié le 4 Mai 2014

Et oui la prochaine veillée approche,

c'est le moment pour vous de nous retrouver et de nous rencontrer.

Non seulement une grande partie de l'équipe du Téléphone du Dimanche mais aussi l'Aumônerie, le 2ème cercle,et des personnes sensibles à ce que vivent les détenus et leur familles, seront des voix et des témoins de vie.

Prier ou méditer c'est selon le choix de chacun, mais une superbe occasion de découvrir des témoignages sincères.

 

SAMEDI 17 MAI 20 h 30

en l'église Saint Antoine de Padou

au Petit quevilly 

 

Voici une partie du témoignage d'une personne qui à vécu la veillée:

l’obscurité tombe dans le chaleureux demi cercle de l’église, le silence s’installe.

Après le bref accueil de Jean-Louis,et une pensée pour les victimes, un groupe de femmes rejoint la scène, visuellement et en paroles elles expriment la souffrance des détenues, leur perte d’identité, de reconnaissance :

"qui devient on derrière les barreaux ?" C’est sûr, la foi peut les aider à se relever !

La veillée se poursuit, nous plongeant dans l’univers brut et clos de la détention à travers leurs textes et prières, lus mais aussi chantés, mis en scène ou en image. Régulièrement un chant animé par la troupe et dont le texte est projeté sur un écran, permet à tous d’être acteur de ce partage d’espérance et de foi.

La séparation, le sentiment d’inutilité et l’incertitude du lendemain, toutes ces souffrances sont exprimées sans détours, mais aussi la solidarité des proches, le soutien des aumôniers et des bénévoles dont ceux du téléphone du dimanche.

« Pardonner c’est reconnaitre l’homme debout, sans pardon il n’y a pas de vie possible… »

La phrase est lâchée…le pardon, condition incontournable pour pouvoir tourner la page et faire briller de nouveau la lumière dans leurs vies, dans nos vies.

Oui, les prisons ne sont pas toujours faites de murs et de barreaux, nous avons toutes les nôtres, de solitudes, d’incompréhensions et d’intolérances… ces barreaux passent aussi par le pardon pour s’écarter et ranimer la lumière qui dort au fond de chacun, et permettre un meilleur lendemain…

 

La lumière, c’est justement elle qui clôture cette veillée, petite flamme transmises en chantant à toutes les personnes présentes, frêle clarté au creux de nos mains mais forte d’une réelle espérance de fraternité et de réconciliation entre tous les hommes !

 

VENEZ NOMBREUX

VENEZ NOMBREUX

pour vous y rendre

pour vous y rendre